La CGT SOMME organise une action d’ampleur le 22 novembre 2012 à 12H devant le tribunal d’instance d’Amiens

Publié le 20 Novembre 2012

La voix : Patrice JULLIEN, la direction NORBERT DENTRESSANGLE t’a buzzé car elle pense avoir trouvé ton secret. En effet celle-ci pense que tu as un jogging magique. Tu es convoqué le 22 novembre 2012 pour dire si tel est ton secret…… Mascarade ????..................... moins que ce que je vais vous raconter : Patrice JULLIEN, délégué syndical chez NORBERT DENTRESSANGLE DISTRIBUTION est convoqué le 22 novembre 2012 au tribunal de grande instance d’Amiens. Ce qui lui est reproché sort tout droit d’un feuilleton télévisé. En effet, il est accusé d’avoir détérioré une caméra de surveillance placée dans la salle de pause de l’agence NORBERT DENTRESSANGLE DISTRIBUTION de ROYE courant décembre 2011, lors d’un mouvement de grève pour un collègue. L’ inspection du travail et le ministère du travail, saisis pour son licenciement ont rejeté la requête pour cause : ‘’ considérant qu’à l’appui du troisième grief, la société apporte des enregistrements vidéo d’un inividu éteignant la caméra de la salle de pause dans la nuit du 22 décembre 2011, que ce moyen de preuve, qui au surplus ne permet pas d’identifier Monsieur JULLIEN Patrice avec certitude, est illicite, à défaut de consultation des représentants du personnel, que d’ailleurs, dans son recours, la société n’entend plus soutenir ce grief.’’ Sachant qu’elle n’avait rien, la direction tente quand même une action en justice. Sur la vidéo de surveillance on voit juste un jogging rentrer dans la salle de pause et la caméra s’eteindre mais………. La direction reconnait le jogging de Patrice (exemplaire unique bien entendu… !). donc le 16 juillet 2012 Patrice est convoqué à la gendarmerie de ROYE où il subit la ‘’ nouvelle procédure obligatoire ‘’ prise d’empreintes, adn, photos, tatouage et autres boucles d’oreilles… et reçoit sa convocation au tribunal pour le 22 novembre 2012. Le ministère a également marqué une phrase intéressante je cite : ‘’ considérant que le directeur de l’agence a tenu des propos particulièrement véhéments et hostiles à l’encontre du salarié, du syndicat qu’il représente et qu’il a implanté avec succès dans l’établissement, et de son épouse également salariée ; que malgré l’engagement pris le 9 décembre 2011 de ne pas sanctionner de salarié au motif de sa participation à la grève, il a solicité l’autorisation de licencier Monsieur JULLIEN, qu’en conséquence, un lien existe entre la demande de licenciement et le mandat et l’activité syndicale du salarié.’’ C’est pour cela que je solicite aujourd’hui, le plus de monde possible pour soutenir Monsieur JULLIEN Patrice qui démontre, une fois de plus, que le harcèlement anti syndical n’est pas derrière nous. Pour la liberté d’expression, le respect et le développement du droit syndical Nous exigeons l’Arrêt des poursuites judiciaires contre le délégué syndical Patrice !! Face à cette obstination, la CGT SOMME organise une action d’ampleur le 22 novembre 2012 à 12H devant le tribunal d’instance d’Amiens à laquelle nous appelons à participer tous les salarié(e)s, tous les délégué(e)s et tous nos soutiens syndicaux, associatifs et politiques ; bref, tous les citoyens soucieux de la défense du droit syndical et la défense de Patrice !

Rédigé par CGT Norbert dentressangle

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article